Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2013

Une candidate différente ?

J’avais cru comprendre, en écoutant les discours de la candidate UMP à la Mairie de Paris qu’elle voulait s’imposer en se différenciant des autres et refusait de se laisser influencer par qui que ce soit.

Un discours différent, un mode de gouvernance audacieux, un refus de se laisser influencer, une volonté de gagner et pour se faire, une volonté déclarée de se construire une idée personnelle des gens et de leurs projets pour Paris.

C’est pourquoi je lui ai écrit.

Une lettre qui lui a été remise personnellement par une amie et qu’elle a même décachetée et rapidement parcouru immédiatement.

C’était le 12 octobre dernier.

Mais voilà aujourd’hui, je cherche la différence avec ses prédécesseurs en terme de nouvelle gouvernance, car je n’ai toujours aucune réponse et donc peu d’espoir de pouvoir la rencontrer et lui parler du XVème arrondissement.

Et oui, encore le XVème arrondissement. Si elle savait…..

Mais il faut qu’elle sache….

Je satisferai votre curiosité le 12 novembre en publiant ma lettre si d’ici là je n’ai pas de réponse de sa part. Les dés seront jetés.

Dominique BAUD

Commentaires

Je dois vous dire Dominique que j'écris beaucoup ; pour soutenir, pour féliciter, pour critiquer, pour m'indigner ou pour toute autre raison.

C'est très instructif car cela vous éclaire sur le caractère des gens selon qu'ils vous répondent ou non.

Il y a ceux qui répondent toujours quel que soit l'objet de votre courrier, comme le faisait Philippe Séguin, ou comme le font Alain Juppé, Michèle Alliot Marie, Jean Glavany, Patrick Devedjian, Jean-François Copé, par exemple.

Il y a ceux qui ne répondent que lorsque vous les soutenez ou les félicitez.. Inintéressants...

Il y a ceux qui ne font qu'accuser réception comme Jean-Claude Gaudin ou Benoit Hamon.

Il y a ceux qui ne répondent JAMAIS quelle que soit la teneur de votre courrier, comme François Fillon, Catherine Vautrin, Ségolène Royal, Rachida Dati, Philippe Goujon, la championne en la matière étant Valérie Pécresse !

J'ai, à deux reprises donné mon parrainage à Nathalie Kosciusko-Morizet, et incité un certain nombre de personnes à voter pour elle ; je n'aimerais pas qu'elle vienne ajouter son nom à la liste de ces élus qui, en ne se manifestant pas, témoignent de leur mépris à l'égard des citoyens et des électeurs.

Je sais bien qu'en politique il y a ce que l'on dit, ce que l'on souhaiterait faire, mais il y a aussi, et c'est là où le bât blesse, ce que l'on est obligé de faire ou de ne pas faire.
Et c'est là qu'intervient un élément important voire primordial : le choix de son entourage. Je crains fort que NKM n'ait pas choisi les bonnes personnes.

Je le regrette pour elle, mais je le regrette aussi pour les Parisiens dont je suis.

Écrit par : R.S. | 10/11/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Rien à ajouter si ce n'est souhaiter que nombreux soient les électeurs aussi clairvoyants.

Bon dimanche

Dominique BAUD

Écrit par : dominique Baud | 10/11/2013

Répondre à ce commentaire

@ R.S.

Dans votre galerie de portraits à la rubrique "Nos élus face aux écrits des citoyens", vous n'évoquez pas le député-fantome de la 13ème circo de Paris. Il est vrai que vous ne l'avez peut-être pas remarqué tellement il est transparent.
Il n'a même pas de permanence : la meilleure façon de ne pas être importuné.

Compte-tenu de ce dernier élément j'ai donc été contraint de lui écrire, plusieurs fois. Certes, il m'a répondu, mais à ma grande surprise il a fait "genre" qu'il n'avait pas compris ce que j'avais voulu lui dire ; peut-être mes explications n'étaient-elles pas claires ? Allez savoir ! ...

Mais au moins cette expérience m'a été salutaire et m'a permis de comprendre pourquoi le dialogue passe si mal avec certains de nos élus, a fortiori lorsqu'il y a volonté manifeste de refuser le dialogue.

Écrit par : Jean-Pierre | 11/11/2013

Répondre à ce commentaire

Attention chers amis.... Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
Mais de fait, vous avez raison: dans le XVème on se demande où est l'opposition et pourtant nous sommes l'arrondissement avec le plus de conseillers de Paris dits "de droite" et 2 députés d'opposition.
Quel bilan à la veille des prochaines municipales?
Mais comme vous le dîtes, difficile de faire le point et de leur parler puisque malgré une indemnité supplémentaire de plus de 5.000€ pour frais...., ils n'ont ni l'un ni l'autre de permanence.
A quoi sert donc cette indemnité et ne devrait-on pas la supprimer à hauteur de la moitié à ceux qui n'ont pas de permanence?
Sans compter qu'on peut aussi se demander pourquoi avec déjà leur indemnité et tous les avantages dont ils bénéficient, nos impôts devraient payer une telle indemnité de représentation, qui n'a souvent de représentation que le mot.
La réalité de la crise n'est pas la même pour tout le monde. Pire, ce sont les donneurs de leçons les mieux servis.

Dominique BAUD

Écrit par : Dominique Baud | 12/11/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire